Site en cours de reconstruction

Les anciens présidents

Général Hubert Chauchart du Mottay

De 2003 à 2010

Commandeur de la Légion d’Honneur
Grand’Croix dans l’ordre National du Mérite
Croix de la Valeur Militaire

Né le 22 août 1934
Marié, 4 enfants et 19 petits enfants

Formation :

  • Saint-Cyr  (1957-1959)
  • Licence de Sciences économiques

Carrière militaire complète, malgré un long séjour dans les formations sanitaires, jusqu’au grade d’Officier Général.

Grièvement blessé à la face, le 14 décembre 1961 en Algérie. Une balle lui emporte la partie inférieure du visage. Il sera hospitalisé durant sept ans à l’hôpital Foch de Suresnes qui reçoit de nombreuses « Gueules Cassées », au sein d’un service de chirurgie maxillo-faciale de pointe.

Servira, ensuite, dans un régiment de chars, puis à l’Etat-major de l’Armée de Terre, puis à l’Etat-major du 2° Corps d’Armée et des Forces françaises en Allemagne ; quitte le service à la fin de 1993.

Il est aujourd’hui :

  • Président de la Fondation des « Gueules Cassées », reconnue d’utilité publique par décret du 11 avril 2001, qui par la pratique du mécénat, soutient financièrement les institutions de toute nature s’intéressant en priorité au traumatisme de la face et de la tête et à leurs séquelles, ainsi que des actions de Mémoire des sacrifices consentis pour la France ;
  • Président honoraire de l’Union des Blessés de la Face et de la Tête « Les Gueules Cassées », association reconnue d’utilité publique par décret du 25 février 1927, après en avoir été vice-président de 1996 à 2002, puis président de 2003 à octobre 2010. L’association remplit une triple mission d’entraide entre ses membres, tous blessés à la face ou à la tête, de développement du devoir de Mémoire et d’aide à d’autres associations d’anciens combattants, aux associations à vocation sanitaire ou humanitaire œuvrant dans le même sens que le sien ;

  •  
  • Administrateur de la promotion de Saint-Cyr 1957-1959 « Terre d’Afrique » depuis 1959.
Voir la Biographie Fermer

Général Jean Salvan

De 1996 à 2002

Général Paul Oddo

De 1984 à 1996

Médecin Général Inspecteur Claude Chippaux

De 1974 à 1984

Né en 1909 dans la région parisienne, où il a conduit de brillantes études, il est admis en 1931 à l'Ecole du Service de Santé de Bordeaux où il passe rapidement l'externat et le Concours d'aide d'anatomie.

Reçu Docteur en Médecine en 1935, il réussit au diplôme de Médecine Coloniale ainsi qu'à celui de Médecine Sanitaire maritime et il entre en 1936 à l'Ecole d'Application du Service de Santé des Troupes Coloniales de Marseille située au Pharo, à l'entrée du Vieux Port de Marseille, et en sort sous-major.

Il quitte le Pharo la même année pour servir au Togo où il est d'emblée confronté à la pathologie africaine. Médecin-Chef de la subdivision sanitaire de Lomé-Tsievie, il est nommé Médecin Capitaine avant la fin de son séjour à l'issue duquel il est à nouveau affecté au Pharo où il va se spécialiser dans la chirurgie.

Mais nous sommes en 1944 en pleine guerre, et le patriotisme du Médecin Capitaine CHIPPAUX le conduit à s'engager dans les Forces Françaises de l'Intérieur où, avec son épouse, elle-même médecin, il prodigue des soins aux blessés des maquis de Haute-Saône. C'est au cours d'une de ses missions qu'il est très grièvement blessé à la face, à Melisey le 22 septembre 1944. Durant sa longue convalescence, il passe en 1946, le certificat d’Ethnologie-Sciences, puis il retourne à Marseille où il crée un enseignement d’anthropologie à l’usage des futurs médecins coloniaux.

Il sert ensuite en Indochine, comme Chirurgien Consultant du Corps expéditionnaire Français en Extrême Orient et Chirurgien chef de l’Hôpital Lanessan, à Saïgon.

Il participe également, en 1954, sur place, à l’organisation de l’évacuation des blessés du camp retranché de Dien Bien Phu.

Militaire, mais aussi Médecin, il ne cessera de s'intéresser aux activités de l'Union des Blessés de la Face mais aussi aux " Gueules Cassées " qu'il a soignés, des thérapeutiques employées et surtout des résultats obtenus.

Sa brillante carrière l'amènera à occuper de hautes fonctions telles que Médecin Chef du Val de Grâce de 1965 à 1966, puis Directeur de l'Ecole d'Application du Service de Santé des Troupes de Marines de 1967 à 1971.

En 1973, il est versé dans le cadre de réserve.

Mais le Médecin Général Inspecteur Claude CHIPPAUX, n'est pas homme à rester inactif. Appelé en 1971 à siéger au Conseil d'administration des " Gueules Cassées ", il en deviendra le Président en 1974, et pendant les dix années où il a présidé aux destinées de notre Union des Blessés de la Face, nous avons pu apprécier ses qualités de chef, sa bonté, sa générosité, son sens du concret.

C’est sous sa présidence, que les « Gueules Cassés », au sein du GIE PRELO, seront les artisans du vaste montage financier, juridique, informatique et immobilier qui donnera naissance au Loto.

Il a également a joué un rôle déterminant dans la fondation et la conception de la Maison de l'ONAC de Boulogne, en 1990.

Claude CHIPPAUX nous a quittés en 1984.

Il était Commandeur de la Légion d’honneur, Grand’ Officier de l’Ordre national du Mérite, Croix de guerre 39/45 et des T.O.E et Croix du Combattant Volontaire de la Résistance.

Voir la Biographie Fermer

Colonel Roger Brunschwig

De 1970 à 1972

Marcel Hatier

De 1941 à 1970

Général Rollet

De 1938 à 1941

Colonel Yves Picot

De 1921 à 1938