Site en cours d’évolution en prévision du Centenaire des Gueules Cassées !

Le président

Général Luc BEAUSSANT

Le général Luc BEAUSSANT est né le 19 août 1962 à Neuilly sur Seine (92).
Il est marié et père de trois enfants.

Brevets et certificats :

 

Saint-Cyr sciences 1982-1985
Enseignement militaire supérieur : ENSTA
  Ingénieur en Recherche opérationnelle
1996-1998
Ecole de Guerre 1999
IHEDN 2008

 

Citations et décorations :
Commandeur de l’Ordre National du Mérite
Officier de la Légion d’Honneur 
Croix de guerre des TOE 
    Citation à l’ordre du corps d’armée
Croix de la valeur militaire
    Citation à l’ordre de la brigade

Carrière militaire et civile :

Après une scolarité au Collège Saint-Louis de Gonzague à Paris, il suit ses classes préparatoires au Collège militaire de Saint-Cyr l’Ecole et intègre l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr en 1982.
Sorti major de la Promotion Général de Monsabert, il choisit l’Arme Blindée Cavalerie et rejoint son Ecole d’Application à Saumur puis le 1er Régiment de Hussards Parachutistes à Tarbes.

Il effectue la première partie de sa carrière dans les blindés en servant dans des unités équipées de matériels allant du VBL au char Leclerc et est engagé sur les théâtres d’opérations extérieures que ce soit en Afrique (TCHAD, GABON et République Centrafricaine) ou en IRAK lors de la 1ère Guerre du Golfe en 1991 avec la Division DAGUET. Il commandera le 1er - 2ème Régiment de Chasseurs à Verdun de 2003 à 2005 avec lequel il sera engagé en Côte d’Ivoire à la tête de 500 de ses Chasseurs pour l’opération Licorne en 2004.

La deuxième partie de sa carrière le plongera dans le Renseignement et les Forces Spéciales où il exercera des fonctions de direction et de conception au sein de ces unités équipées et entraînées pour « Faire autrement » avec le Commandement des Opérations Spéciales (COS) et aller « Au-delà du possible » avec le 13ème régiment de Dragons parachutistes (13ème RDP).

Promu général en 2012, il exerce le commandement territorial du quart sud-ouest de la France avec la mission de mettre en œuvre l’action des Armées en complément et en relai des capacités civiles de l’Etat quand cela est nécessaire. Dans ce cadre, il dirige les opérations de secours aux populations lors des graves inondations dans les Pyrénées de juin 2013. Durant les périodes plus calmes, il développe la coopération entre les Ministères de l’Education Nationale et de la Défense afin de renforcer la conscience citoyenne de notre jeunesse et la rendre fière de son appartenance à notre pays.

Son dernier poste a été celui de responsable opérationnel et soutien de la Zone de Défense de Paris - Ile de France. A ce poste, il sera mis en contact avec les réalités urbaines et les spécificités de cette région. Il y pilotera notamment la contribution des Armées à la lutte antiterroriste avec l’opération Sentinelle. En contact avec les nombreuses autorités civiles des différents Services de l’Etat, il s’efforcera de trouver les meilleurs compromis et la satisfaction de l’intérêt supérieur quand les situations de crises terroristes, sanitaires ou sociales demanderont une implication forte de l’Etat.

Souhaitant ouvrir une dernière perspective à sa vie professionnelle, il décide de quitter l’institution militaire en 2017 pour occuper des fonctions dans le secteur privé. Il prend la direction d’une petite entreprise qui réalise la conception et la fabrication de véhicules spéciaux et l’intégration d’équipements le plus souvent militaires. Il y met à profit son expérience du management des ressources humaines et son expérience des besoins opérationnels pour orienter la stratégie de l’entreprise.

Ayant été victime d’un accident en service lors d’un saut en parachute à l’automne 1999, il adhère à l’association des Gueules Cassées en 2005 et a rejoint le conseil d’administration de la Fondation en 2013. A ce poste, il tient à faire partager son vécu d’un blessé de la face excellement bien soigné par différents spécialistes médicaux. Il tient aussi à témoigner de ce que l’accompagnement psychologique et humain est fondamental dans la reconstruction de la tête, aussi bien dans sa dimension physique que psychologique, que ce soit après une blessure reçue en opérations ou lors d’un accident dans l’exercice de son métier.

Admiratif et reconnaissant à ses anciens pour la qualité et la quantité de travail effectué dans la solidarité et l’assistance à nos blessés et dans l’aide apportée à la recherche médicale pour les réparer et les soigner, il tient à leur rendre hommage et se porte volontaire pour exercer des fonctions plus importantes au sein de la Fondation. Il s’efforcera de faire reconnaître et rayonner encore plus ses belles actions et son investissement au service du bien commun.

L’année 2021, qui sera l’occasion de fêter les 100 ans de l’Association et les 20 ans de la Fondation, sera une excellente occasion de

« Sourire quand même »
avec nos Gueules Cassées !